D’où venez le loup abattu dans les Vosges en 2020 ?

Adaptation du communiqué de l’Office Français de la Biodiversité

Dans la nuit du 22 au 23 Septembre 2020, un loup a été abattu sur le territoire de la commune du Val-d’Ajol après une série d’attaques sur troupeaux et suite à un arrêté préfectoral de tir dérogatoire au statut de protection de l’espèce sur la zone.

L’Office Français de la Biodiversité a demandé une analyse génétique à ANTAGENE. Les résultats ont montré une signature génétique propre des populations de loups d’Europe centrale.

Ceux-ci ne correspondent en rien à la souche franco-italienne présente historiquement sur le territoire français depuis les années 90 : donc d’où est originaire ce loup abattu dans les Vosges ?

La comparaison de l’empreinte génétique de cet animal avec la base de données du consortium Central European Wolf a révélé que ce loup était identique à l’individu connu sous le code GW1554m, originaire d’Allemagne !

Les techniques de suivi ont permis aux biologistes de retracer l’histoire de ce loup depuis l’Allemagne jusqu’en France en passant par les Pays-Bas et la Belgique.

Cet individu est né en 2019 dans la meute de Herzlake en Basse-Saxe et a été identifié pour la première fois le 1er janvier 2020. A travers l’analyse des pedigrees, les ancêtres de cet animal viennent d’Allemagne et de Pologne.

Il a été détecté ensuite à plusieurs reprises sur des moutons tués en Basse Saxe et en Brème entre Février et Avril 2020. Mi-Avril 2020, il est repéré à Gelderland, au Pays-Bas. Il se déplace dans le sud-ouest du pays en Mai, où il tua une cinquantaine de moutons.

Le fameux loup allemand est filmé à Oud-Turnhout en Belgique début Juin. Il migre vers la région d’Anvers où il tué quelques moutons et une vache laitière. Le 19 Juin, il a été heurté par une camionnette à Turnhout en Belgique : cela a été confirmé par la génétique. Il ne semblait pas vraiment affecté par l’incident !

Il a continué à se déplacer vers le sud, comme en témoignent les traces d’ADN relevées sur les animaux tués, dont deux veaux dans une étable ouverte dans les provinces de Liège et plus au sud, en Rhénanie-Palatinat où il tue deux veaux et quatorze ovins sur une période de onze jours.

La dernière présence confirmée de GW1554m en Allemagne remonte au 26 Juillet 2020. Moins d’un mois plus tard, des attaques sur troupeaux domestiques sont relevées dans les Vosges puis en Haute-Saône.

Dans les semaines qui ont suivi ces attaques, il a été photographié plusieurs fois par des caméras automatiques. Son comportement de prédation étant particulièrement important, une autorisation de tir a été délivrée par les autorités françaises afin d’abattre ce loup.

Il a été prélevé alors qu’il poursuivait du bétail dans la nuit du 22 au 23 septembre 2020. L’identification de ce loup résulte d’une collaboration entre des laboratoires de recherche européens, avec la collaboration des différentes autorités régionales et nationales. A vol d’oiseau, cet individu a parcouru environs 1000 km en 4 mois.


Le Lavelinois

Une réflexion sur “D’où venez le loup abattu dans les Vosges en 2020 ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s