L’Alsace veut sortir du Grand Est !

Promesse de campagne, la consultation citoyenne pour la sortie du Grand Est, lancée par Frédéric Bierry, président de la Collectivité Européenne d’Alsace (CeA), a donnée ses résultats ce lundi 21 février.

Avec 142 200 votes pour la sortie sur 168 456 votants, 92,4% des votants sont favorable à la sortie de la CEA de la région Grand Est ! Jean Rottner, président du Grand Est a réagit via un communiqué de presse à ces résultats.

« Je prends acte ce jour du résultat de la consultation lancée par Frédéric Bierry, qui n’est ni un  vote ni une expression à caractère règlementaire. Avec les moyens consacrés à cette vaste campagne de communication locale et nationale, ce résultat n’est ni surprenant, ni convaincant.

Si le oui comptabilise – sans surprise – 92,4% des participants, quelle place pour les 88 % d’alsaciennes et d’alsaciens qui n’ont pas souhaité participer ? Pas une baguette de pain ou un bar qui n’a pu échapper pendant 2 mois à un matraquage de la campagne de la CeA avec 88% de non-participation, la modération s’impose. […]

Bien sûr, j’entends les craintes des Alsaciens qui ont participé à cette consultation. Je veux leur  redire que la région Grand Est est un espace de solidarité et de puissance. La somme des investissements consacrés à ses territoires est passée de 1 496 000 000 € entre 2011 et 2015 à 1 954 000 000 € entre 2016 et 2020, soit + 30,6 % d’aides. Elle trouvera toujours sa force dans la complémentarité et la diversité de chacun des territoires qui la façonnent. C’est ce que nous a appris la crise et ce à quoi elle nous appelle.

Alors que nous sommes entrés dans le XXIème siècle avec une pandémie mondiale et que nos concitoyens attendent de nous des réponses concrètes à leurs légitimes attentes face aux défis de l’emploi, du pouvoir d’achat, du changement climatique, de l’éducation de nos enfants et de la sécurité de notre environnement, j’attendais autre chose de la nouvelle Collectivité européenne d’Alsace. Être alsacien c’est être, au carrefour de l’Europe, un symbole de la réconciliation.

Il est temps que la CeA honore les missions qui lui ont été confiées par les signataires des accords de Matignon. Comme elle l’a toujours fait, la Région y apportera son concours dans un esprit constructif et créatif. J’ai également une pensée pour les 6 000 agents de la nouvelle Collectivité dont certains expriment leur souffrance. Je sais, pour l’avoir vécu, ce qu’une fusion implique d’énergie et d’efforts.

Je veux redire enfin mon attachement à tous les habitants de notre région, champardennais, lorrains, alsaciens, c’est ensemble que nous construisons chaque jour concrètement notre avenir. Face à la crise, la solidarité et le soutien mutuels sont de bien meilleurs atouts pour notre territoire. C’est ce choix-là qui importe. Le seul qui m’intéresse. »


Le Lavelinois

Source : CeA | Jean Rottner

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s